31 Octobre 2020 > 26 Juin 2021
Gratuit
Candidatures: CV ou bio + courte motivation (lettre, vidéo,... au choix!) à envoyer pour le 30 septembre au plus tard.

L'inscription peut se faire via le formulaire accessible sur ce site version classique.
Artistes, activistes, chercheur·se·s, scientifiques, médecins, agriculteur·rice·s, philosophes, climatologues, juristes, biologistes, économistes...
Anglais
30/31 octobre 2020
5/6 février 2021
23/24 avril 2021
25/26 juin 2021
Différents lieux à Bruxelles / different locations in Brussels
Common Dreams School - Kit de survie

Le CIFAS invite Maria Lucia Cruz Correia à mener la Common Dreams School, afin de réfléchir, imaginer, mettre en place des alternatives et créer un kit de survie pour faire face au changement climatique.

La pandémie de Covid-19 et l'urgence planétaire ne sont plus des concepts imaginaires, elles font partie de l'histoire coloniale du monde et contribuent à la dégradation des écosystèmes humains et non humains.

Pendant quatre week-ends répartis sur les quatre saisons à venir, la Common Dreams School propose des rencontres entrecroisées pour voir, réfléchir, rêver, expérimenter des propositions afin de réaliser un kit de survie pour s'adapter au nouveau et à l'inconnu.

A travers ces expériences et travaux pratiques communs, nous nous concentrerons sur les outils de survie essentiels aux soins de santé, aux liens de parenté, à la justice environnementale et climatique.

Lors de chaque rencontre, nous fixerons un objectif spécifique que nous expérimenterons selon différentes méthodes, avec un nouveau vocabulaire, comme un processus alchimique de transformation afin de résister au désordre inextricable dans lequel nous vivons.

Chaque session se déroulera in situ, dans un environnement différent ; dans la nature, dans un bâtiment abandonné, sur une place publique...


Common Dreams School - Kit de survie

Session 1 - Automne
Refuge - Parenté – Santé

Activisme régénérateur pour la santé mentale, ancrage afin de faire face à l'inattendu et à l'inconnu.

Lieu : Nature (lieu exact à confirmer)
Dates : 30-31 octobre 2020
Invités : A confirmer

Session 2 - Hiver
Survie - Endurance - Activation


Etre ensemble et valoriser les connaissances dont nous avons hérité pour saisir de manière créative les opportunités de survie.

Lieu: A l'intérieur, in situ (emplacement exact à confirmer)
Dates : 5-6 février 2021
Les invités : A confirmer

Session 3 - Printemps
Organisation - Justice climatique - Ecocide

Faire face à l'"im-possibilité" d'une gouvernance climatique juste tout en se dotant d'outils pour faire reconnaître l'écocide comme un crime.

Lieu : (à confirmer)
Dates : 23-24 avril 2021
Les invités : Calme marin

Session 4 - Été
Possibilité - Devenir - Nouveauté

Résumer les sessions précédentes, voir le travail en cours. Activation des idées explorées lors des sessions précédentes dans un format à déterminer avec le groupe (lecture, performance, action dans l'espace public...)

Lieu : Urbain, in situ (emplacement exact à confirmer)
Dates : 25-26 juin 2021



Participants :
Artistes, activistes, chercheur·se·s, scientifiques, médecins, agriculteur·rice·s, philosophes, climatologues, juristes, biologistes, économistes.


Le projet Common Dreams: Floatation School, est une école climatique autonome en cours, organisée dans différents contextes, dans différents formats selon les partenaires et les territoires, proposant des ateliers sur la survie, la durabilité, l'adaptation au climat, le deuil climatique et la perte de paysages.

Première édition (2017-18) Vooruitkunstcentrum, Ville de Gand, Kask, Urban Meds
Deuxième édition (2019) Contour biennale 9, "Coltan as Cotton", Straathoekwerk Mechelen, Piraten van de Dijle
Troisième édition (2020-21) Far Nyon et Ecole supérieure des arts.
Quatrième édition (2020-21) Cifas, Bruxelles
Cinquième édition (2021-22) Ville de rêve, Tunisie

Plus d'informations : http://mluciacruzcorreia.com/works/common-dreams-flotation

Maria Lucia Cruz Correia

Le travail artistique de Maria Lucia Cruz Correia (PT/BE) témoigne de son engagement profond en faveur des questions environnementales.
Elle réagit aux crimes écologiques de notre époque en amenant le public dans un environnement participatif qui met en relation l'artistique avec des voix scientifiques, activistes et juridiques. Ses actions abordent la guérison utopique en proposant une esthétique clinique qui dévoile l'interconnectivité humaine et non humaine.
Le travail de Correia s'inspire des discours contemporains sur l'anthropocène, le colonialisme de la nature, l'héritage du changement climatique, la pollution dans les paysages urbains, la transition, la restauration et l'indigénéité.
Correia propose souvent des articulations participatives en créant des plateformes autonomes et temporaires qui créent souvent des moments de perturbation et d'harmonie entre savoirs, traditions culturelles, systèmes de valeurs et transformations sociales apparemment disparates.
Depuis 2013, Correia fait partie du programme stadresidenten du Vooruit et son travail est soutenu par le réseau Imagine 2020.