18 Mai 2019 > 21 Mai 2019
Inscriptions : gratuit, lunch offert
Candidatures (CV + lettre d'intention -> en anglais!) à enregistrer en ligne avant le 24 avril 2019.

L'inscription peut se faire via le formulaire accessible sur ce site version classique.
Auteur·e·s, écrivain·e·s, metteur·e·s en scène et chorégraphes, performeurs, amateur·rice·s de science-fiction...
Anglais
18 > 21.05.2019
Horaire à confirmer
La Raffinerie - Charleroi Danse
Rue de Manchester, 21
1080 Molenbeek-Saint-Jean
School of Darkness

Sepake Angiama est invitée par le CIFAS et le Kunstenfestivaldesarts dans le cadre de la Free School, elle y mènera un workshop d’écriture futuriste. 

Pendant quatre jours, Sepake Angiama propose d'intégrer d'autres dimensions temporelles afin de nous redécouvrir dans le futur et d'en parler au présent.
Partant de son précédent projet Letters From the Future, cette nouvelle phase, School of Darkness, offre un espace où habiter les temporalités futures et propose de regarder le présent avec des outils spécifiques, afin de construire un imaginaire collectif et habitable.

En marge du workshop, Sepake Angiama proposera également une sélection d’ouvrages accessibles au public dans une bibliothèque temporaire.

Sepake Angiama

Traversant l'art, l'architecture, l'écriture et la chorégraphie, les recherches de Sepake Angiama, Her Imaginary, portent sur la façon dont la science-fiction et le féminisme peuvent devenir des outils pour saisir une pédagogie de l'imagination politique et sociale.

Ses projets incluent notamment All good things must begin: A conversation between Audre Lorde and Octavia E. Butler à la Galerie SBC, Montréal, où elle a créé un espace d'écriture, de projection, de réflexion et de conversation sur le féminisme intersectionnel, l'architecture moderniste et la science fiction.

Elle a également créé We Summon All Beings here Present, Past & Future, une bibliothèque constituée de publications personnelles sur la pensée noire radicale, le modernisme et la théorie féministe.

Sepake Angiama met également en place des performances et des workshops, par exemple, Reading Out Loud, Letter from the Future & Feminist Readings from the Mistress House. Elle y réunit des vidéastes et des cinéastes capables d'imaginer et de combiner des alternatives, pour suspendre les possibilités interstitielles de notre temps.

www.bakonline.org/person/sepake-angiama/

 

Illustration

Le CIFAS fait appel à des illustrateur·trice·s contemporain·es pour illustrer sa communication. Carmen José a illustré le workshop mené par Sepake Angiama.

Carmen José est artiste plasticienne et éducatrice, titulaire d'un master en communication visuelle de la Kunsthochschule à Kassel, avec une spécialisation en illustration et conception éditoriale. En 2014, elle initie avec Kathi Seemann le projet Papiercafé, un espace collectif multifonctionnel d'autoédition. Elle a rejoint la maison d'édition indépendante Rotopol en tant que co-éditrice et auteure en 2016. Un an plus tard, en 2017, elle a travaillé au sein de l'équipe d'Aneducation de la Documenta14 à Kassel et Athènes. En octobre 2018, elle s'installe à Rotterdam pour une résidence d'artiste à la Fondation B.A.D et une recherche expérimentale sur la pensée critique en éducation visuelle dans le Master d'éducation en arts à l'Institut Piet Zwart.
www.carmenjose.com