Version imprimablePrintable version
Bruxelles, Molenbeek, Anderlecht
27 Septembre 2017 > 1 Octobre 2017
Les inscriptions sont obligatoires pour la Urban Academy uniquement, pas pour les interventions urbaines qui sont accessibles gratuitement dans la ville.

L'inscription peut se faire via le formulaire accessible sur ce site version classique.
SIGNAL #6

SIGNAL est un moment de mutation poétique de la ville qui interroge et transforme momentanément notre tissu urbain.

Après les moments de réflexion et d'action proposés pendant les trois premières journées de SIGNAL vient le moment de la création: des artistes investissent différents lieux de la ville avec des interventions artistiques spécialement conçues ou adaptées pour les endroits où elles se jouent.

La programmation dans l’espace public se situe cette année sur l'axe entre la Gare Centrale, La Bourse et le canal du côté d'Anderlecht et Molenbeek. Les œuvres reflètent les préoccupations abordées lors des débats et ateliers au travers de créations urbaines d’artistes belges et internationaux.

Programme

Programme complet dans le courant du mois de juillet!

Subject to Change (UK)
Home Sweet Home

Home Sweet Home
Installation participative et durative

"Home Sweet Home" est une petite ville en carton avec de jolies petites rues bien propres bordées de magnolias qui n'attendent que vous pour devenir une vraie communauté.

Nous vous invitons à venir acquérir votre propre maison en carton, la construire, la décorer et participer à la naissance de cette nouvelle communauté! Vous aurez l'occasion de rencontrer vos voisins, de décider avec eux du nom des rues, d'envoyer et recevoir du courrier, de vous plaindre auprès du comité de quartier, vous pourrez même communiquer avec les élus locaux pour leur faire part de vos doléances!

Grâce à vous, la ville de carton devient une communauté vivante et prospère, les habitants sont invités à passer, partir et revenir tout au long du week-end. 

Une fête de rue est prévue le dernier jour pour célébrer la réalisation de cette communauté en carton.

Venez jouer avec la communauté "Home Sweet Home" et réalisez vos rêves urbains et immobiliers les plus fous!

Anna Rispoli, Lotte Lindner et Till Steinbrenner (BE/DE)
Tes mots dans ma bouche

Tes mots dans ma bouche
Lecture participative 

Huit personnes ont été invitées à échanger sur le thème de l’amour: une femme polyamoureuse élevée dans un kibboutz, un pasteur protestant, le gestionnaire d’un sex-club, un Syrien musulman, un bouddhiste allemand d’extrême droite, une assistante sexuelle pour personnes handicapées, un neuropsychiatre.... Confrontés à une telle diversité, ils étaient encouragés à s’exprimer de manière sincère en évitant les non-dits.

Un livre a été édité à partir de ces conversations, les transcriptions restant aussi fidèles que possible aux paroles des invités. Dans des endroits très intimes ou au contraire très publics, la transcription de cette conversation est proposée au public pour une reconstruction collective. Les participants prêtent ainsi leurs voix aux arguments des autres, disent des mots qui ne sont pas les leurs, entrent dans des univers inattendus et questionnent ainsi leur propre tolérance ou indifférence.
Qu'est-ce que cela signifie d’être le vaisseau des mots, des croyances ou des valeurs de quelqu'un d'autre?
Comment continuer le dialogue après cette expérience? Est-ce une nouvelle manière d’aborder la diversité?


En collaboration avec Nuit Blanche

Eero Yli-Vakkuri (FI)
Trans-cheval

Trans-cheval
Petit à petit, les animaux ont été mis à l’écart des plans de développent urbain. Apparemment, il n'y a pas de place pour l’animal dans le futur des villes. Eero Yli-Vakkuri remet cette tendance en question en produisant de l’art avec des chevaux. Pour SIGNAL, il viendra questionner la place du cheval avec trois projets:

La parade des chevaux
Parade pour citoyens, policiers et chevaux

Des chevaux et des cavaliers de tous les horizons et de tous les genres sont invités à se retrouver sur la Place de la Duchesse de Brabant, lieu historique où se tenaient les marchés de chevaux abolis il y a à peine 20 ans. Emmenés par les policiers à cheval, un cortège démarrera pour défiler comme une Pride, en musique, dans les quartiers d’Anderlecht, Molenbeek, et le long du canal.

Où allez-vous ?
Taxi-conférence en carriole

Pendant SIGNAL, le cheval Joe et sa carriole sillonnent la ville, notamment dans les quartiers du centre-Ville, Anderlecht et Molenbeek autour du canal. Les passants peuvent monter et descendre à leur guise. Dans la carriole, des intervenants (urbaniste, historien, policier...) racontent la ville, les développements urbanistiques, abordent des questions autour de la durabilité et du rôle de l’animal dans la ville.

Pour retrouver le taxi-cheval dans la ville, une géolocalisation sera mise en place à partir du site www.wheredoyouwanttogofromhere.com.

Soin et contrôle du cheval de police
Atelier - découverte des équipements de police, de leurs chevaux et exercices physiques

Deux officiers de la police montée sont invités à présenter l’équipement de protection anti-émeutes porté par les chevaux lors des manifestations. La présentation est ponctuée d’histoires personnelles qui permettent de dresser un portrait sensible de la relation entre le policier et l’animal. Après la discussion, le policier mènera une session d'entraînement spécifique pour permettre au public de comprendre l’engagement physique du policier dans son travail. Pour terminer, une rencontre avec le cheval est proposée, sans équipement, au repos.

Cet atelier sera proposé deux fois : une première fois dans le cadre de la partie « Ateliers » de SIGNAL à La Bellone, et une deuxième fois dans un parc pour un public plus large le samedi.

 

Avec le soutien de l’Institut finlandais et du Art Promotion Centre Finland, avec l’aide de la Ferme du Parc Maximillien et de la Direction de la Sécurité Publique de la police fédérale.

 

 

 

John Court (FI)
Sans titre

Sans titre
Performance durative

John Court crée des œuvres simples, souvent de longue durée, répétitives et très percutantes. Ses performances entremêlent dessin, écriture et sculpture.

Son travail s’inscrit presque toujours dans la durée, répétant une action pendant plusieurs heures dans des endroits prédéterminés et soigneusement choisis. Ses actions répétitives font référence à une société basée sur la reproduction et la répétition mécanique, au milieu social ouvrier dont il est issu, mais également aux difficultés rencontrées dans sa jeunesse en tant qu’enfant sévèrement atteint de dyslexie dans un système éducatif où la reproduction mécanique était le seul outil donné pour apprendre à lire et à écrire. 

Pendant SIGNAL, John Court va travailler avec des élèves de l'athénée Serge Creuz à Molenbeek. Il va discuter, dessiner, concevoir et construire l’objet avec lequel il fera sa performance avec de jeunes primo-arrivants et des élèves de la classe de menuiserie.

La performance aura lieu dans la cour de l’école qui sera ouverte pour l’occasion devant la station de métro Comte de Flandre. Le lendemain, John Court présentera une deuxième performance sur le Parvis Saint-Jean Baptiste.



Avec le soutien de l’Institut finlandais, Frame Contemporary Art Finland, avec l’aide de l’Athénée Royal Serge Creuz.

Amalia Pica (AR)
Asamble

Asamble
Performance participative

En file indienne, des personnes portant des chaises différentes tentent de se mettre en rond comme pour inaugurer une assemblée, sans jamais y parvenir. À chaque fois que la dernière personne en ligne esquisse le geste de s’asseoir sur la chaise qui vient d’être posée afin de fermer la boucle, la première personne qui avait entamé la création du cercle se lève pour en recommencer un nouveau un peu plus loin.  

Amalia Pica a grandi aux temps des dictatures argentines. Plus tard, elle a vécu le retour de la démocratie et a assisté aux joies et aux difficultés liées aux tentatives post-totalitaires de s’organiser de manière collective. Avec cette chorégraphie, Amalia Pica explore la manière dont la forme détermine notre façon d’être ensemble. Elle interroge la dynamique de groupe, les modes de collaboration, la négociation entre les corps, ce qui motive l’inclusion et l’exclusion. Asamble s’inscrit dans cette recherche et se veut une métaphore politico-sociale interrompant le rythme quotidien de la ville. Le résultat est une méditation hypnotique sur le statut du cercle, comme un emblême universel de l’assemblée.

Amalia Pica, b. 1978, Neuquén, Argentina
"Asamble", 2015
Performance
Solomon R. Guggenheim Museum, New York, Gift, Alec Oxenford, 2015
2015.58

Avec le soutien et l’aimable autorisation du Guggenheim Museum, New York

Robin Pourbaix (BE)
Ēt qwè, Carnaval doûci ? / le porteur d’oranges

Ēt qwè, Carnaval doûci ? / le porteur d’oranges
Cortège folklorique et participatif

Pour SIGNAL, Robin Pourbaix propose de suivre un cortège folklorique composé d’une quarantaine de doubles de Robin Pourbaix marchant  « au pas de Gilles ». Elles sont accompagnées par un orchestre jouant la musique traditionnelle du Carnaval de Binche. Clôturant le cortège, Robin Pourbaix distribue des oranges aux badauds qui sont invités à rejoindre la procession. 

Le travail de Robin Pourbaix oscille entre diverses techniques : l’installation, la performance, la vidéo, la photographie, la peinture et le dessin. L’élément essentiel de sa démarche est le déplacement de contexte. Par des moyens simples, il questionne entre autres les codes sociaux. Les installations qu’il crée sont des espaces à la fois réflectifs, poétiques et sémantiques. L’humour et la dérision font partie du processus utilisé; avec une douce ironie, il nous invite à d’autres lectures possibles de nos réalités. 

Yes Men (US)
Face à la Bourse

Face à la Bourse

Les Yes Men sont sortis d’un œuf et viennent de Zorcon… Andy Bichlbaum et Mike Bonanno ont trouvé comment se définir en quelques mots absurdes. Depuis 20 ans, ces deux Américains portent l’art de la provocation et de la dérision au sommet de l’activisme anti-libéral. Ils combattent leurs ennemis comme les grands groupes industriels, les géants de la finance ou les dirigeants politiques à coup d’impostures toujours ultra-médiatisées. C’est ainsi qu’ils s’en sont pris à George W. Bush, au quai d’Orsay et à l’Organisation mondiale du commerce. Personne n’est trop puissant pour être épargné par les Yes Men.

Les Yes men seront en Belgique en septembre pour mener une résidence exceptionnelle avec des artistes à la Fabrique de Théâtre à Frameries qui consistera, pour ces derniers, à se lancer dans un mouvement de création intense et de courte durée, dans le cadre d’un laboratoire mené par les artivistes américains. Les résultats de cette recherche seront présentés pendant SIGNAL et dans le cadre d’A.P.R.E.M. #6 à la Fabrique de Théâtre, les 16, 17 et 18 novembre 2017


A l’initiative et avec le soutien de la Fabrique de Théâtre. 

Chiara Colombi (IT/BE)
Palais des impressions #2

Palais des impressions #2
Assemblage participatif

C’est en revenant d’un voyage entre l’Inde et les Maldives que Chiara Colombi a conçu l’œuvre "Palais des impressions". Il s‘agit d’un processus de création collective, qui démarre par le prélèvement de morceaux de ville par frottis sur des feuilles de papier. Ces impressions sont transformées en « briques » qui sont ensuite assemblées afin de former un motif architectural en papier peint. L’œuvre se construit petit à petit grâce à une participation collective du public, le travail en cours est présenté dans des lieux spécifiques, in-situ. Pour SIGNAL, le résultat de cette construction collective sera visible en continu dans la cour de La Bellone.


Photo: Palais des impressions #1 - Courtesy MUSUMECI contemporary

 

 

Loop-s / Luce Goutelle (BE)
Open Outcry

Open Outcry
Performance

"Open Outcry" est un projet multidisciplinaire dont la forme principale est un rituel de désenvoutement de la finance qui se situe sur un point d’équilibre entre le rituel magique, la performance théâtrale et l’action politique.

Dans un contexte de crises économiques et financières à répétition et aux effets délétères, il est urgent de se réapproprier le fonctionnement de la société dans laquelle nous vivons
et d’en maîtriser les enjeux. Laisser les questions économiques et financières dans les seules mains des experts n’est plus envisageable. Le temps est venu de rendre visibles les spectres des réseaux d’influence, de décortiquer les rouages de l’économie et de la finance et de mettre nos mains dans le cambouis.

"Open Outcry" est un rituel de passage qui a pour ambition de nous sortir de l’immobilisme, de nous remettre en mouvement pour ouvrir un accès vers d’autres modèles de répartition des richesses, de production, de création ; pour faire émerger d’autres solutions ; pour libérer le champ des possibles.

"Open Outcry" est un des projets fondateurs du Laboratoire sauvage de recherches expérimentales Désorceler la Finance créé́ en 2017 par la compagnie Loop-s et qui rassemble une communauté́ d’artistes, d’activistes et de citoyen.ne.s.


Production : La Bellone - Kunstencentrum Buda - La Nuit Blanche 2017 - Fédération Wallonie- Bruxelles - Centre Culturel Le Brass - L’ERG – BIJ - Hypercorps - Cyclo - Les Ateliers de la Senne

Flore Herman, Anne Thuot et Sara Sampelayo (BE)
Transcription

Transcription
Installation vidéo

"Transcription" est un projet pluridisciplinaire. Il explore à partir de la performance, de la vidéo, de l’écriture et de la cartographie, un périmètre urbain précis à Bruxelles : le quartier autour du centre Fedasil "le petit château" et ses différentes micro-zones urbaines.

Comme une carte sensible où chacun viendrait dessiner ses propres histoires, habitudes corporelles, souvenirs ou sensations, le projet transforme l’espace public en un lieu d’expérimentation artistique dans lequel chacun peut s’inscrire physiquement et émotionnellement, au-delà de son parcours de vie et de ses origines.

Développé au sein d’un groupe d’habitants du Petit Château et de son quartier, "Transcription" est aussi un projet participatif. La diversité des profils socioculturels des participants sert de point de départ pour inventer des manières d’habiter cet espace, commun à tous mais que la pratique artistique amène ensuite à réinvestir autrement. Que Bruxelles soit la ville d’origine, une ville étape, ou la ville de destination après un long parcours migratoire, elle devient un terrain de jeu pour ceux qui voient dans les différences culturelles, ici plus particulièrement les multiples usages de l’espace public, une source d’expérimentation passionnante.
 

En collaboration avec La Bellone.

Brussels WAKE UP (BE)
Brussels WAKE UP (BE)
Rise & Connect
 
Venez célébrer la diversité de la ville de Bruxelles lors des légendaires fêtes matinales de Brussels WAKE UP.
Dans la magnifique cour de La Bellone et en partenariat avec le Cifas, nous sommes heureux d'annoncer la 4e édition de Brussels WAKE UP sous le thème "Rise & Connect".
Brussels WAKE UP révolutionne votre matinée: réveillez-vous en douceur avec une séance de yoga, défoulez-vous sur les beats du DJ, dégustez un délicieux petit déj' et partez au boulot remplis d'amour et d'énergie pour transformer le monde.
 
Parce que l'art et la culture peuvent faire bouger!

Programme:
6:30 - 7:30 // YOGA (optionnel)
7:30 - 9:15 // FÊTE, PETIT DEJ' & SURPRISES

Info & tickets: www.facebook.com/BrusselsWakeUp