23 Avril 2020 > 24 Avril 2020
Studio Cité

Je vois, je vois ce que tu ne vois pas et c’est... un danseur, un spectateur, un bord de trottoir, un passant, ou non, quand même un danseur.

COVID19
Face à la crise liée à la propagation du Covid-19, le CIFAS a décidé de suspendre ses évènements prévus jusqu’à l’été. Nous réfléchissons à des manières de les faire exister autrement, plus d’informations suivront.
Nous vous remercions d’avance pour votre compréhesion.
Prenez bien soin de vous, de vos proches et de vos voisins, en espérant que nous puissions toutes et tous prendre ce temps pour réfléchir au monde que nous voulons pour demain.


STUDIO CITE

Dans Studio Cité, le regard est orienté, dirigé, dévié et détourné.

Montez sur une charrette roulante à miroir, formez un cercle dansant avec d’autres spectateurs ou restez sur le côté et regardez des gens aux masques périscopiques chercher leur chemin. Vous êtes à la fois spectateur et performeur.

Comment observons-nous notre environnement et les personnes qui en font partie? Oserions-nous changer nos points de vue?

Benjamin Vandewalle joue avec la manière dont nous voyons la réalité et défie notre perception. En chorégraphiant le regard du public par une série d’installations et de dispositifs interactifs, l’artiste leur permet de poser un regard nouveau sur le monde qui nous entoure au quotidien.

Studio Cité combine une série d’installations, de performances et d’interventions qui transforme l’espace urbain en une fête foraine artistique, un terrain de jeu pour le regard humain et un espace où les rencontres sociales, les discussions et les échanges peuvent avoir lieu.

Informations pratiques

Performance / Installation participative
Accessible gratuitement pour tout le monde!

Dates
Jeudi 23 avril 2020
Place Bethléem
13h > 19h

Vendredi 24 avril 2020
Parvis de Saint-Gilles
13h > 19h

Studio Cité est présenté à Saint-Gilles en marge de la conférence IN SITU ACT organisée par In Situ à la Tricoterie. 

Studio Cité est un projet pilote de IN SITU, créé avec le soutien du projet ACT, co-financé par le programme Creative Europe de l'Union européenne. Une coproduction de Atelier 231 (FR), Festival di Terni (IT), Freedom Festival (UK), La Strada Graz (AT), Lieux publics (FR), Norfolk & Norwich Festival (UK), Østfold Internasjonale Teater (NO), Oerol Festival (NL), Theater op de Markt (BE), UZ Arts (UK).

Benjamin Vandewalle

Benjamin Vandewalle a étudié à l’Ecole Royale de Ballet d’Anvers et est gradué de P.A.R.T.S., en 2006. Il a très tôt intégré le thème de la perception à son travail. Il crée du mouvement – non seulement dans les corps des danseurs, mais également dans ceux des spectateurs. Son travail propose de partager de nouvelles expériences et des perspectives inattendues avec le grand public.

Pour les performances Birdwatching (2009) et One/Zero (2011), il travaille en étroite collaboration avec l’artiste visuel Erki de Vries. En 2012, il quitte le théâtre pour s’aventurer dans l’espace public. Sa performance ambulante Birdwatching 4x4 connait un grand succès auprès des festivals et de la critique et a tourné pendant plusieurs saisons. Aujourd’hui, Benjamin tourne avec l’installation Inter-view (2013), avec la chorégraphie sonore Hear (2016) et avec Studio Cité (2018). Pour ces deux pièces, il collabore avec des groupes de participants locaux. Il travaille également sur plusieurs projets de performances et installations dédiées à l’espace public.

Benjamin Vandewalle travaille avec des enfants, des amateurs, des étudiants ainsi qu’avec des professionnels. Il a été invité en tant que professeur au KASK et au MUDA et a également créé une chorégraphie pour Passerelle (Courtrai, BE). Il a collaboré avec l’école de danse sud-africaine Niakaza, a dirigé le projet Comfusao au Mozambique et a accompagné un groupe d’étudiants en danse de P.AR.T.S., au cours d’un échange au Sénégal. En collaboration avec le philosophe Jan Cnops et un groupe d’écoliers de Molenbeek, il a réalisé les documentaires (un)usual et Movements.

Benjamin Vandewalle est artiste en résidence au Kaaitheater de 2017 à 2021.