2 Février 2015 > 14 Février 2015
150 euros (déjeuner compris)
Candidatures avant le 15.01.2015 sur www.cifas.be

L'inscription peut se faire via le formulaire accessible sur ce site version classique.
Acteurs, danseurs, chanteurs, acrobates, poètes... (12 max)
Français
02 > 14.02.2015
Les Brigittines
Petite rue des Brigittines
Brussels 1000
Stage sur l'amour

Yves-Noël Genod
sera au Cifas pour mener
un "Stage sur l'amour",
tout simplement.


Voici ce qu'il nous propose...


« Je voulais parler de l’art. Et je ne parle que de la vie. »
C’est Louis Aragon qui termine son article sur Pierrot le fou, de Jean-Luc Godard, par ces mots.

En effet, l’art n’est suprême que quand il produit un effet de plain-pied : de la vie à la vie.
L’art, au fond, importe peu. Il faut souvent désapprendre.
Ce que nous faisons ou défaisons sur un plateau : nous prenons des raccourcis. Raccourcis poétiques, amoureux, raccourcis de la rencontre ou, en astrophysique, des « wormholes ». En français : « trous de ver ». Tiens, « trou de ver », je dérive, c’est comme « trouvère », n'est-ce pas ? Et, trouvère, troubadour, c'est littéralement : « celui qui trouve ». Cela veut dire — Pierre Guyotat le fait remarquer — que, dans nos métiers, on peut certes un peu chercher, mais qu'il faut surtout trouver !

L’amour est, au fond, le seul sujet de tout spectacle. Faisons comme si la confiance était innée (elle l’est), comme si l’insouciance était innée (elle l’est), comme si nous étions heureux comme dans le sommeil (la vie n’est-elle pas un rêve éveillé ?) ou dans le pays de l’enfance (l’enfance ne nous habite-t-elle comme notre seule histoire toute notre vie ?). Faisons comme si nous étions amourheureux (nous le sommes), comme si nous savions aimer, comme si nous pouvions montrer que nous savons aimer.

Ce "Stage sur l'amour" est ouvert à tous les engagements amoureux et professionnels, danse, chant, texte, film, acrobatie, peinture (sur corps), poème, image sans parole, redéfinition de romance

Présentation de fin de stage prévue pour la Saint-Valentin.

Adressez-moi (par le CIFAS) une lettre de motivation (qq mots suffisent), un CV et — au moins — une belle photo.
Les candidatures de couples, de trios, de ceux qui se connaissent déjà, amoureusement ou amicalement (car la vie est si rapide, il faut s’aimer) sont aussi les bienvenues.

Yves-Noël Genod

 

Ouverture publique

Une présentation de fin de stage est prévue le samedi 14 février à 15h, juste pour la Saint-Valentin!

"Cri et baise"
14.02.2015 - 15h
Brigittines
Entrée gratuite, réservation souhaitée: cifas@cifas.be

Avec Jessica Batut, Gregory Bracco, Bwanga Pilipili, Gregory Carnoli, Maria Ferreira Silva, Jean Fürst, François Gillerot, Florence Hebbelynck, Sarah Lefèvre, Aurélien Leforestier, Adrien Letartre, Audrey Lucie Riesen, Gaëtan Rusquet et Antoine Truchi.

Quelques images prises par Bapiste Conte lors d'une générale: https://www.youtube.com/watch?v=dr0N8C7e5Jk

Yves-Noël Genod

Comédien, danseur, auteur et metteur en scène, Yves-Noël Genod crée des spectacles qui se caractérisent notamment par la performance, l'art du casting, l'absurde, le comique, la rencontre et la relation à l'espace.

Après une formation de comédien à l’école d’Antoine Vitez du Théâtre National de Chaillot, Yves-Noël Genod travaille avec Claude Régy, François Tanguy au Théâtre du Radeau du Mans, et Julie Brochen pour Le Cadavre vivant de Tolstoï.

Il se forme également à la danse en suivant divers stages et ateliers, abordant notamment l’improvisation et la performance avec Mark Tomkins et Julyen Hamilton, la danse classique avec Wayne Byars.

Homme de théâtre qui danse à l’occasion, il est l’interprète du chorégraphe Loïc Touzé.

Metteur en scène depuis 2003, il crée de nombreux spectacles iconoclastes aux frontières du show, de la performance, du théâtre et de la danse, tels ‘Dior n'est pas Dieu’, les one man shows En attendant Genod et Pour en finir avec Claude Régy, et Le Dispariteur, du nom de la compagnie qu’il a créée. Cette pièce est jouée en partie dans une obscurité totale.

En 2009, il revient à Chaillot et présente au Studio Yves-Noël Genod. Ce qui devait à l’origine être un solo dansé aboutit à une pièce pour cinq interprètes inspirée d’un projet de “ballet de SDF“ et du spectacle Blektre créé en 2007 sur un texte de Nathalie Quintane.
Pratiquant son art en équilibriste, entre mise en scène et improvisation, Yves-Noël Genod remet son théâtre en question à chacune de ses créations “non préméditées”, rassemblant des artistes d’horizons divers.

Attentif à conserver une grande liberté pour les acteurs, il exerce pleinement celle qui lui est donnée de mettre en forme ses rêves.

Ses derniers spectacles ont été : 1er Avril aux Bouffes du Nord, à Paris, en avril dernier, qui a été une recréation du 1er Avril de Bruxelles donné en 2011 à la Raffinerie (dans le cadre de Compil' d'avril) — et 'Rester vivant' joué au Festival d'Avignon 2014 qui sera recréé au Festival d'Automne à Paris (décembre 2014).

 

https://www.blogger.com/profile/10880396575788215018

 

Illustration
Julia Eva Perez

Cifas (suite...)
fait appel à des
dessinateurs contemporains
pour illustrer sa communication.

Julia Eva Perez
a illustré le stage mené par
Yves-Noël Genod.

Julia Eva Perez est née en Normandie, elle vit actuellement à Bruxelles et travaille comme auteure illustratrice.

Sa technique est mixte, écoline, crayon, sa préférence va le plus souvent vers les feutres.

Elle aime dessiner à partir de tout ce qui peut l'inspirer autour d'elle sur le moment.

Ses longues observations et le détail du dessin, son plaisir du travail de la couleur, commencent parfois à raconter une histoire.

www.juliaevaperez.com